Aller au contenuAller à la recherche
AAA
© VectorMine |Adobe Stock

Coronavirus: travail et argent

Publié le
En cette période de coronavirus (COVID-19) : Votre employeur peut-il vous forcer à travailler? Vous êtes en quarantaine, quelle source de revenus pouvez-vous recevoir? Vous avez perdu votre emploi, quelle aide financière pouvez-vous avoir? Pouvez-vous retarder votre déclaration de revenus?
Publicité

 

IMPORTANT :

La dernière mise à jour de cet article a eu lieu le 22 mai 2020. Pour trouver une information à jour, consultez le tableau au bas de l’article.

1. Votre employeur peut-il vous forcer à travailler ?

Vous êtes en bonne santé. Vous ne pouvez pas travailler de la maison. Vous avez peur d’attraper la COVID-19. Vous préférez ne pas aller travailler. Êtes-vous obligé de travailler au risque de perdre votre emploi ?

Vous devez savoir qu’en raison de la COVID-19, le gouvernement du Canada et la plupart des provinces et territoires ont déclaré un état d’urgence. Ainsi, ils peuvent prendre des décisions exceptionnelles pour régler la situation de COVID-19.

Parmi les décisions prises :

  • Les services non essentiels doivent fermer. Lorsque vous travaillez pour un tel service qui est encore ouvert, parlez de la situation avec votre employeur. Lorsqu’il refuse de fermer ou retarde la fermeture, vous pouvez dénoncer la situation. 
  • Les services essentiels doivent continuer à fonctionner. Ils doivent toutefois respecter les recommandations des gouvernements (par exemple :  éviter un regroupement de plus d’un certain nombre de personnes, respecter des règles d’hygiène). Lorsque vous travaillez pour un tel service, vous devez continuer à travailler.

Voici des exemples de service essentiel et non essentiel, mais consultez le tableau au bas de l’article pour avoir des informations propres à votre province :

  • Service essentiel : hôpital, transport en commun, épicerie, pharmacie, station-service, police.
  • Service non essentiel : salle de gym, musée, librairie, casino, boîte de nuit.

À SAVOIR

Certaines provinces et territoires annoncent la réouverture progressive des services non essentiels. C’est le déconfinement. Consultez le tableau au bas de l’article pour savoir ce que prévoit votre province.

Qu’il s’agisse d’un service essentiel ou d’un service non essentiel qui va bientôt ouvrir ses portes, sachez qu’un employeur ne peut pas vous forcer à faire un travail dangereux. Il ne peut pas non plus vous congédier parce que vous refusez de faire un travail dangereux.

Vérifiez auprès de votre employeur et de votre province si vous pouvez refuser de travailler en raison de la situation actuelle. Chaque cas est différent. Par exemple au Nouveau-Brunswick, votre employeur pourrait vous autoriser à ne pas travailler dans les situations suivantes : vous avez une condition médicale qui vous rend plus susceptible d’attraper la COVID-19, vous souffrez d’anxiété et cela s’est aggravé avec la COVID-19.

2. Vous êtes en quarantaine, quelle source de revenus pouvez-vous recevoir?

Vous revenez d’un voyage à l’étranger. Vous avez les symptômes de la COVID-19 et attendez les résultats de votre examen médical. En résumé, vous devez rester en quarantaine et vous vous demandez comment faire pour continuer à recevoir un revenu.

Pensez à vos congés payés et vacances payées

En général, le gouvernement fédéral et les provinces recommandent aux employeurs d’être le plus flexible possible concernant l’utilisation des congés payés (ex. congé de maladie, congé familial, congé spécifique à la COVID-19) et vacances payées prévues par la loi.

Pensez à privilégier la communication avec votre employeur pour avoir un accord convenable, comme :

  • Prendre un congé payé spécifique à la COVID-19, lorsqu’il en existe un.
  • Prendre d’un seul coup, tous vos autres congés payés de l’année.
  • Utiliser vos congés payés de l’année suivante.
  • Prendre vos vacances payées.

Pensez aux prestations de maladie et aux aides financières

Si malheureusement, vous avez déjà utilisé vos congés payés et vacances payées de l’année et que votre employeur refuse vos autres propositions, vérifiez si vous pouvez recevoir :

  • Une prestation de maladie d’une assurance de l’employeur.
  • Une prestation de maladie d’Emploi et Développement social Canada.
  • L’aide financière d’urgence du gouvernement fédéral : à partir du 6 avril, vous pouvez faire une demande pour recevoir 2 000$ par mois pendant 4 mois et plus.
  • L’aide financière d’urgence de votre province, si votre province offre une aide financière. Attention, selon la province, vous pouvez recevoir de l’aide financière de la province :
    • Comme un supplément à l’aide financière fédérale; ou,
    • Seulement si vous ne recevez pas l’aide financière fédérale.

Certaines conditions s’appliquent. Consultez le tableau au bas de l’article pour avoir plus d’informations sur l’aide financière d’urgence. Attention, les informations à ce sujet peuvent changer. Restez informés !

3. Vous avez perdu votre emploi, quelle aide financière pouvez-vous avoir?

Pour réduire la propagation de la COVID-19, votre entreprise vous annonce qu’elle ferme ses portes. Vous serez sans emploi pour une courte période ou pour de bon. Vous vous demandez comment subvenir à vos besoins.

Vous êtes sans emploi pour une courte période ?

Pensez à demander à votre employeur s’il vous paiera quand même un salaire durant cette période. Il peut s’agir d’un congé payé ou d’une aide financière qu’il a reçue afin de payer ses employés.

Vous êtes sans emploi pour une courte période ou pour de bon ?

Pensez aux prestations d’assurance emploi et aux aides financières que vous pouvez recevoir, comme : 

Certaines conditions s’appliquent. Consultez le tableau au bas de l’article pour avoir plus d’informations sur l’aide financière d’urgence. Attention, les informations à ce sujet peuvent changer. Restez informés !

4. Pouvez-vous retarder votre déclaration de revenus ?

En général, chaque année, vous devez faire votre déclaration de revenus avant une date limite qui arrive à grands pas : par exemple le 30 avril pour la plupart des personnes physiques.

Mais à l’heure actuelle où :

  • Il faut faire preuve de prudence et rester chez soi autant que possible, devez-vous vraiment vous rendre chez votre comptable pour déclarer vos impôts ? D’ailleurs, votre comptable n’a-t-il pas fermé ses portes ?
  • Vous avez peut-être des limites financières en raison de la COVID-19, devez-vous vraiment payer de l’argent maintenant pour déclarer vos impôts ?

Cette année, pour faire face à la COVID-19, l’Agence du revenu du Canada (ARC) a repoussé la date limite pour déclarer les impôts. L’ARC collecte l’impôt pour le compte de toutes les provinces et territoires, sauf le Québec.

Consultez la nouvelle date limite pour déclarer vos impôts, selon votre situation. Par exemple, la date limite n’est pas la même si vous êtes une personne physique, une entreprise ou une entreprise individuelle.

RESTEZ INFORMÉS !

Voici où trouver de l’information fiable et de confiance :

Gouvernement fédéral

  1. Services essentiels et non essentiels.
  2. Quarantaine : aide financière et assurance emploi.
  3. Chômage : aide financière et assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Alberta

  1. Services essentiels et non essentiels. Déconfinement.
  2. Quarantaine : aide financière (maintenant fermée). Assurance emploi.
  3. Chômage : pas d’aide financière . Assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Colombie-Britannique

  1. Services essentiels et non essentiels. Déconfinement.
  2. Quarantaine : aide financière et Assurance emploi.
  3. Chômage : aide financière  et assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Île-du-Prince-Édouard

  1. Services essentiels et non essentielsDéconfinement.
  2. Quarantaine : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  3. Chômage : aide financière 1, aide financière 2, aide financière 3 et assurance emploi
  4. Chômage : aide financière  et assurance emploi.
  5. Déclarez vos impôts.

Manitoba

  1. Services essentiels et non essentiels. Déconfinement.
  2. Quarantaine : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  3. Chômage : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Nouveau-Brunswick

 

  1. Services essentiels et non essentiels. Déconfinement.
  2. Quarantaine : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  3. Chômage : aide financière (maintenant fermée). Assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Nouvelle-Écosse

  1. Services essentiels et non essentielsDéconfinement.
  2. Quarantaine : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  3. Chômage : aide financière et assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Nunavut

  1. Services essentiels et non essentiels.
  2. Quarantaine : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  3. Chômage : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Ontario

  1. Services essentiels et non essentielsDéconfinement.
  2. Quarantaine : aide financière et assurance emploi.
  3. Chômage : aide financière et assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Saskatchewan

  1. Services essentiels et non essentiels. Déconfinement.
  2. Quarantaine : aide financière et assurance emploi.
  3. Chômage : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Terre-Neuve-et-Labrador

  1. Services essentiels et non essentielsDéconfinement.
  2. Quarantaine : aide financière et assurance emploi.
  3. Chômage : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Territoires du Nord-Ouest

  1. Services essentiels et non essentiels. Déconfinement.
  2. Quarantaine : aide financière et assurance emploi.
  3. Chômage : aide financière et assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

Yukon

  1. Services essentiels et non essentiels.
  2. Quarantaine : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  3. Chômage : pas d’aide financière. Assurance emploi.
  4. Déclarez vos impôts.

 

À SAVOIR

Lorsque le tableau mentionne que votre province ne donne pas une aide financière, cette information peut changer. Restez informé !

Radio-Canada a créé un questionnaire qui vous aide à savoir les aides financières auxquelles vous avez droit. En complément du site de votre gouvernement, consultez le questionnaire Radio-Canada.

 

CliquezJustice.ca fournit de l'information juridique générale et non des avis ou conseils juridiques. Il est conseillé de consulter un avocat afin de connaître les règles qui s’appliquent à votre situation particulière. Par ailleurs, la plupart de l’information juridique présentée sur ce site est basée sur le droit en vigueur partout au Canada, à l'exception du Québec.

Restez informé !

Recevez de nouveaux contenus pertinents et des nouvelles exclusives.

Choisissez votre région pour une expérience adaptée