Aller au contenuAller à la recherche
AAA

Ados : 5 astuces pour faire face à la cyberintimidation

SpeedKingz/Shutterstock.com

Ça commence avec un commentaire ou une photo. Puis, les messages se propagent et se multiplient. Le cyberespace peut rapidement devenir un champ de bataille. Sais-tu comment réagir et arrêter la cyberintimidation?

Renseignements généraux

Prends tes distances

Mets fin à la conversation. Ignore les commentaires. Ta priorité, c’est ton bien-être. Tu n’as pas à te soumettre à des commentaires blessants.

Conserves des copies

Que ce soit des courriels, des photos, ou des messages textes (textos), fais des copies et conserve-les en lieu sûr. Tu auras ainsi des preuves contre ton agresseur.

Informe-toi

La cyberintimidation et le cyberharcèlement peuvent être des crimes. Tu as des droits et tu peux les défendre. Tu es sur Cliquejustice.ca, donc tu es bien parti! La section Ressources ci-dessous te donne d’autres pistes de recherche.

Fais supprimer les commentaires et les photos

Si c’est possible, demande à la personne qui diffuse les photos ou les commentaires d’en cesser la diffusion. Le site Web AidezmoiSVP peut te donner des trucs pour le faire.

Si la personne refuse, rapporte les actes de cyberviolence à Facebook, Twitter, SnapChat, Vine, Instagram, etc. Le site Web AidezmoiSVP contient beaucoup de renseignements sur la façon de communiquer avec les différents réseaux sociaux afin de leur demander de retirer des images ou des vidéos à caractère sexuel.

Si tu as moins de 18 ans et que quelqu’un a publié une image ou une vidéo à caractère sexuel de toi, il s’agit d’un crime grave. Tu peux communiquer avec Cyberaide ou directement avec la police.

Parles-en

Parle à quelqu’un à qui tu fais confiance, comme un ami, un membre de ta famille, un enseignant, un directeur d’école, un conseiller scolaire, ou une ligne d’aide comme Jeunesse, j’écoute. Tu appeler Jeunesse, j’écoute n’importe quand (24 heures sur 24, 7 jours sur 7) en composant le 1-800-668-6868.

cyberintimidation 5 astuces.png

Questions Courantes

Je crois que je suis victime de cyberviolence. À qui devrais-je demander de l’aide?

Parles-en à un adulte de confiance, comme un enseignant, un directeur d’école, un conseiller scolaire, un parent, etc. En tout temps, si tu es en danger immédiat, appelle le 9-1-1. 

Si je ne veux pas parler de la situation à mes parents, est-ce que je peux en parler avec quelqu’un d’autre?

Tu peux toujours en parler à un enseignant, à un directeur d’école ou à un conseiller scolaire. Tu peux aussi communiquer avec Jeunesse J’écoute au 1-800-668-6868 : c’est un service confidentiel et gratuit à travers tout le Canada.