Aller au contenuAller à la recherche
AAA

Assurance locataire : ne jouez pas avec le feu!

Witthaya/Fotolia.com

Si votre appartement prend feu, vous risquez de perdre gros. Vous n’achèteriez pas une maison sans vous procurer une police d’assurance. En tant que locataire vous devez aussi penser à protéger votre logement et vos biens les plus précieux. L’assurance locataire est la seule façon de vous protéger contre plusieurs risques.

Renseignements généraux

Pourquoi vous procurer une assurance locataire (« renter’s insurance ») si votre propriétaire a déjà fait assurer l’édifice? 

Votre propriétaire a la responsabilité de faire assurer l’immeuble dans lequel vous habitez, mais n’a pas à assurer tous les biens qui s’y trouvent. Sa police d’assurance ne couvre ni vos biens, ni votre responsabilité civile.

En tant que locataire, vous pouvez être tenu responsable des coûts :

  • Pour faire réparer ou pour remplacer vos biens endommagés (ex. en cas de feu ou d’inondation),
  • Pour remplacer vos biens en cas de vol,
  • Pour indemniser une personne qui s’est blessée dans votre logement, et
  • Pour indemniser une personne qui est blessée par votre chien (que ce soit dans votre logement ou ailleurs).

Si vous n’avez pas d’assurances, vous pourriez devoir payer ces frais de votre poche!

EXEMPLE :

Suite à un dégel trop rapide, un tuyau explose et cause des dégâts d’eau dans votre logement. Les assurances du propriétaire vont sans doute couvrir les coûts de réparation de la tuyauterie et de l’édifice. Cependant, sans assurance locataire, vous devrez payer pour remplacer vos biens endommagés par l’inondation. Si vous ne pouvez pas habiter dans votre logement durant les réparations, vous devrez aussi payer le coût de l’hôtel et de vos repas.

Types de protections

En obtenant une police d’assurance locataire, vous pouvez :

  • Vous assurer que vos biens seront réparés ou remplacés, par exemple, suite à un incendie (ex. votre télévision, votre ordinateur, vos vêtements, etc.),
  • Vous protéger contre des poursuites civiles (ex. quelqu’un se blesse dans votre logement et vous poursuit),
  • Vous faire rembourser vos dépenses si vous ne pouvez pas vivre dans votre logement pendant les réparations (ex. vos frais d’hôtel, vos repas, vos frais de déménagement, etc.).

De plus, si vous avez un chien, vous êtes normalement responsable des dommages qu’il cause, que ce soit dans votre logement ou ailleurs. Par exemple, si vous promenez votre chien et qu’il blesse un piéton, vous pourriez devoir dédommager la personne pour ses pertes financières (ex. factures médicales, perte de salaire, etc.). L’assurance locataire peut vous offrir des protections à cet égard. 

À titre indicatif, dans bien des cas, vous pouvez vous procurer une assurance locataire pour environ 15 $ par mois. Une police d’assurance locataire de base inclut normalement 1 M$ de protection en cas de poursuite civile.

Informez-vous auprès de courtiers d’assurance pour comparer les prix et les couvertures de différentes polices d’assurance. Vous pourrez ainsi vous assurer que vous bénéficiez des protections dont vous avez besoin!

Mais attention aux exceptions!

Comme pour tout contrat, lisez attentivement votre police d’assurance pour bien comprendre les protections qu’elle vous offre et ses limites. Par exemple, certaines polices remplacent le coût réel de vos objets, alors que d’autres offrent un « coût de remplacement », qui pourrait être inférieur au coût que vous avez payé. Vous pourriez également devoir vous procurer une couverture additionnelle pour certains objets, comme vos bijoux et vos œuvres d’art.

Et, bien évidemment, si c’est votre colocataire qui a acheté la police d’assurance, vos biens ne sont peut-être pas couverts...