Aller au contenuAller à la recherche

Parajuriste

En bref

Aussi appelés « techniciens juridiques », les parajuristes fournissent un soutien essentiel aux professionnels du système judiciaire. Les parajuristes font bénéficier les avocats et leurs clients de leur expertise en représentation, en recherche, en rédaction et en gestion de dossiers. Les avocats dépendent souvent sur eux pour préparer leurs dossiers et, dans certaines provinces, les parajuristes peuvent même représenter des clients en cour.

 

L’emploi

Les tâches

Les parajuristes possèdent des connaissances et des habiletés qui les rendent indispensables dans leur domaine. Les personnes qu’ils assistent profitent grandement de leur maîtrise de certaines techniques, notamment en :

  • représentation et conseil;
  • recherche;
  • gestion des dossiers;
  • rédaction juridique.

Représentation et conseil

Dans certaines provinces, comme l’Ontario, les parajuristes fournissent des avis juridiques et peuvent même représenter une personne en cour. Ce n’est pas le cas partout. Par exemple, en Alberta, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick, les parajuristes ne peuvent pas représenter des clients ni faire des représentations devant le tribunal. En Colombie-Britannique, la Law Society of British Columbia étudie actuellement cette question.

Même si certaines provinces permettent aux parajuristes de représenter des clients, elles limitent tout de même les domaines dans lesquels ils peuvent exercer et les tribunaux devant lesquels ils peuvent plaider.

Ontario

Par exemple, en Ontario, les parajuristes peuvent représenter un client à la Cour des petites créances (où le montant maximal que l’on peut réclamer est de 25 000 $) et peuvent même défendre un client qui fait l’objet d’une accusation pénale lorsque l’infraction est parmi les moins graves. Par contre, il leur est interdit de représenter quelqu’un devant le tribunal de la famille.

Pour en apprendre davantage sur les domaines dans lesquels les parajuristes peuvent exercer en Ontario, consultez le site Internet du Barreau du Haut-Canada.

Les parajuristes peuvent également donner des conseils juridiques et aider dans des négociations. En Ontario, puisqu’ils ont le droit de représenter des clients et d’offrir des conseils juridiques, les parajuristes doivent détenir une assurance responsabilité civile. De plus, ils doivent respecter un code de déontologie.

Recherche

La recherche est un élément primordial du travail des juristes. À moins qu’un avocat ne soit extrêmement spécialisé dans son domaine, chaque nouvelle cause exige de la recherche. Le parajuriste doit effectuer des recherches afin de bien représenter ses clients ou d’assister l’avocat pour lequel il travaille. Il doit notamment :

  • déterminer quelles sont les lois qui protègent les clients;
  • trouver des jugements sur des causes semblables;
  • parcourir des livres rédigés par des experts sur le sujet en question.

Il doit par ailleurs maîtriser l’utilisation de :

  • différentes bases de données électroniques;
  • divers système de classement pour documents juridiques;
  • publications spécialisées.

En résumé, le parajuriste doit savoir quoi chercher, où et comment effectuer les recherches et il doit s’assurer que ses recherches soient aussi complètes que possible. De plus, il doit bien présenter ses recherches en soulignant les renseignements importants et en rédigeant des résumés.

Gestion des dossiers

Les documents et les dossiers des avocats contiennent la preuve et les arguments qu'ils ont préparés avec leur équipe pour défendre une cause.

La préparation de ces dossiers revient souvent aux parajuristes. Qu’ils travaillent à leur compte ou pour un avocat, les parajuristes doivent posséder les connaissances nécessaires pour :

  • procéder à l’ouverture et au suivi des dossiers;
  • préparer des documents juridiques;
  • réunir des preuves documentaires.

Rédaction juridique

Les parajuristes doivent non seulement rechercher et classer des documents, mais également en rédiger. Selon leur spécialisation ou la spécialisation de l’avocat qu’ils assistent, ils peuvent être appelés à rédiger divers types de documents, comme :

  • procédures (mises en demeure, requêtes, défenses, etc.);
  • mémoires de procès;
  • lettres (pour la correspondance juridique);
  • etc.

 

Milieux de travail

Les parajuristes peuvent travailler :

  • dans les cabinets d’avocats;
  • dans les palais de justice;
  • dans les cliniques juridiques;
  • dans les institutions financières;
  • au gouvernement fédéral, ou au sein des gouvernements provinciaux ou municipaux;
  • dans les services de contentieux des entreprises (service qui s’occupe des affaires juridiques);
  • à leur compte.

Leur travail peut varier selon les milieux, mais leurs tâches s’inscrivent toujours dans les volets décrits précédemment : représentation, conseil, recherche, gestion de dossiers et rédaction.

 

Formation

Alberta

En Alberta, l’Association des parajuristes (Alberta Association of Professional Paralegals) réglemente la profession. Plusieurs établissements d’enseignement offrent des programmes d’études en services juridiques, en anglais seulement :

Pour œuvrer en français, vous devrez apprendre le vocabulaire juridique francophone une fois rendu sur le marché du travail.

Colombie-Britannique

La profession de parajuriste n’est pas encore réglementée en Colombie-Britannique. Cependant, il existe une association des parajuristes de la Colombie-Britannique, appelée BC Paralegal Association (en anglais seulement).

Il y a plusieurs institutions en Colombie-Britannique qui offrent des programmes d’études en services juridiques:

En Colombie-Britannique, un comité établi par le Barreau (The Law Society of British Colombia) étudie la question des rôles et responsabilités des parajuristes. Il est donc possible que, au cours des années à venir, la profession de parajuriste en Colombie-Britannique soit davantage encadrée et définie si le Barreau décide d’adopter de nouveaux règlements à cet effet.

Pour œuvrer en français, vous devrez apprendre le vocabulaire juridique francophone une fois rendu sur le marché du travail.

Manitoba

Au Manitoba, la profession de parajuriste est en voie d'être réglementée. Cette ressource (en anglais seulement) explique les étapes et les critères à remplir pour satisfaire aux exigences de cette profession dans la province.

Pour œuvrer en français, vous devrez apprendre le vocabulaire juridique francophone une fois rendu sur le marché du travail.

Ontario

Depuis mai 2007, la profession de parajuriste en Ontario est réglementée par le Barreau du Haut-Canada. Pour exercer cette profession en Ontario, il faut obtenir un permis. Pour l’obtenir, il faut :

  • détenir un diplôme d’un programme de parajuriste en Ontario qui est agréé par le Barreau du Haut-Canada ou être sur le point d’obtenir ce diplôme (sous certaines conditions – consultez le site Internet du Barreau du Haut-Canada pour voir quelles sont les conditions;
  • réussir l’examen d’admission composé de questions à choix multiple. L'examen porte sur le Code de déontologie des parajuristes, la responsabilité professionnelle, la déontologie et la gestion de cabinet.

Pour en apprendre davantage sur la profession de parajuriste en Ontario, consultez le site Web du Barreau du Haut-Canada.

 

Défis à relever au cours des prochaines années

Connaissances informatiques

Le développement de nombreuses bases de données juridiques et l’amélioration constante des fonctions de recherche influencent fortement le travail des parajuristes. Pour bien maîtriser les différents outils à leur disposition, les parajuristes doivent poursuivre leur apprentissage et approfondir leurs connaissances tout au long de leur carrière.

Connaissances juridiques

Les parajuristes doivent également se tenir informés des changements législatifs et des décisions des tribunaux qui ont des répercussions importantes sur les droits des clients.

 

Aptitudes clés

Avez-vous ce qu’il faut pour devenir un bon parajuriste? Voici la liste des aptitudes clés qui vous seront utiles pour exercer cette profession.

Respect des normes

Le parajuriste se fie aux principes reconnus par la loi et à la jurisprudence lorsqu'il prépare un dossier. De même, il doit limiter ses recherches au mandat qu’on lui a confié.

Souci du détail

Le parajuriste doit mettre à jour tous les documents juridiques utilisés pour préparer un dossier. C’est un travail qui demande beaucoup de précision et de minutie.

Analyse

Le parajuriste doit lire et surtout bien comprendre les décisions des tribunaux afin de déterminer lesquelles pourraient s’appliquer à la cause d’un client. Il doit être en mesure d’utiliser des concepts juridiques complexes et d’effectuer toutes les distinctions qu’une analyse rigoureuse de la loi exige.

Communication écrite

La rédaction est une partie extrêmement importante du travail de parajuriste. Les documents juridiques doivent être rédigés de façon claire et précise. Pour produire des écrits de qualité, le parajuriste doit avoir une excellente maîtrise du français ou de l’anglais écrit.

Ces aptitudes ne sont que des exemples, il en existe beaucoup d’autres qui feront de vous un excellent parajuriste, comme être organisé, rigoureux ou autonome.