Aller au contenuAller à la recherche

Policier

John Roman Images/Shutterstock.com

En bref

Le policier contribue grandement à l’ordre et à la sécurité dans notre société. Cependant, son rôle ne se limite pas aux interventions d’urgence (comme les accidents ou les arrestations) ni aux enquêtes de longue haleine sur des crimes. Le contact avec le public pour faire de la prévention ou transmettre de l’information est une fonction tout aussi importante de sa carrière. Découvrez maintenant toutes les facettes du métier de policier!

 

L’emploi

Les tâches

Le travail des policiers comporte quatre grands volets :

  • la prévention du crime;
  • l’intervention en situation d’urgence;
  • l’enquête;
  • la coordination des services policiers.

Prévention du crime

La mission première des policiers, et souvent celle qui leur est attribuée au début de leur carrière, consiste à :

  • maintenir l’ordre;
  • assurer la sécurité publique;
  • faire respecter les lois et les règlements.

Programmes

Puisque l’on ne peut assurer la paix et la sécurité sans la collaboration des citoyens, les policiers travaillent étroitement avec les membres de la collectivité afin d’accomplir leur mission. À ce titre, ils :

  • organisent des séances d’information afin de fournir des conseils en matière de sécurité et de prévention (pour les jeunes, les aînés ou les représentants d’entreprises, par exemple);
  • participent à des programmes communautaires (comme Parents-Secours, qui encourage les parents à rendre leur quartier plus sécuritaire pour les enfants, ou Surveillance de quartier, qui incite les citoyens à décourager et à prévenir le crime à l’échelle locale);
  • développent des partenariats avec les organismes communautaires et les institutions de leur région.

Patrouilles

La prévention est une partie importante du travail des policiers. En effet, la seule présence d’une patrouille policière décourage souvent le crime ou les infractions aux règlements. De jour comme de nuit, les policiers contribuent à prévenir les infractions à la loi en :

  • effectuant des patrouilles dans un secteur donné (à vélo, en voiture ou à pied);
  • surveillant les résidences, les commerces et les lieux publics dans le but de faire respecter l’ordre;
  • s’assurant que les limites de vitesse soient respectées;
  • veillant à la protection des personnes;
  • étant présents au cours de manifestations publiques et en assurant la protection des foules pendant les événements spéciaux.

Intervention en situation d’urgence

Qu’il soit question d’un crime, d’un accident, d’un désastre naturel ou de toute autre situation d’urgence, les policiers peuvent :

  • répondre aux appels d’urgence;
  • secourir les victimes;
  • arrêter les suspects;
  • donner les premiers soins;
  • diriger la circulation routière.

Intervention technique

Les agents d’intervention technique sont appelés à agir dans des situations particulièrement dangereuses ou qui demandent des habiletés particulières. Ils vont ainsi intervenir lorsqu’il y a des prises d’otages, un sauvetage ou une personne qui tente de s’enlever la vie ou menace celle d’une autre personne.

Selon leurs spécialisations, ces policiers peuvent, entre autres :

  • manipuler des explosifs;
  • désamorcer des bombes;
  • maîtriser un tireur;
  • appréhender un forcené barricadé dans sa demeure;
  • faire de la plongée sous-marine.

Enquête

On peut mener des enquêtes policières sur des affaires variées comme :

  • une fraude commerciale;
  • l’organisation d’un attentat terroriste;
  • un cas de trafic d’armes;
  • un enlèvement;
  • un meurtre;
  • un vol de véhicule.

Les résultats des enquêtes sont toujours partagés avec les bureaux des procureurs de la Couronne puisque ce sont eux qui mènent les poursuites criminelles contre les accusés.

Processus judiciaire

Les policiers contribuent au processus judiciaire en :

  • enquêtant sur les infractions criminelles et les accidents;
  • rassemblant des preuves et en interrogeant les témoins;
  • rédigeant des rapports sur les événements;
  • témoignant devant les tribunaux.

Surveillance physique

Il peut arriver qu’un policier s’infiltre dans un gang ou une prison sous une autre identité afin de mener une enquête. Les agents de surveillance physique (chargés de faire de la filature) utilisent diverses techniques et approches pour passer inaperçus. Ils ont pour mission :

  • d’observer une personne afin de découvrir ses activités et les personnes qu’elle fréquente;
  • de prendre des photos;
  • de tenir un journal de leurs observations.

Coordination des services policiers

Plusieurs agents d’expérience contribuent à l’organisation des services policiers. Ils peuvent :

  • participer à l’élaboration des programmes de prévention du crime;
  • planifier des séances d’information publiques sur la sécurité;
  • surveiller et coordonner les activités des autres policiers.

 

Milieux de travail

L’environnement et les heures de travail des policiers varient beaucoup selon que ces derniers occupent des postes d’enquêteurs, de patrouilleurs, d’agents communautaires ou d’agents d’intervention. Les policiers peuvent travailler à l’intérieur ou à l’extérieur, dans un bureau ou à bord d’un véhicule.

Selon leurs compétences et spécialités, ils peuvent :

  • surveiller un parc ou donner une conférence dans une école;
  • faire de la plongée sous-marine afin de retrouver un corps;
  • mener des enquêtes en forêt;
  • effectuer une perquisition à l’aide de chiens renifleurs;
  • contrôler la foule au cours d’une manifestation;
  • effectuer de la surveillance électronique au moyen d’un ordinateur.

Quarts de travail

La sécurité de la population étant une préoccupation de tous les instants, les policiers sont à l’œuvre à toute heure du jour, et ceux qui choisissent cette carrière doivent s’attendre à travailler le soir, la nuit et les fins de semaine.

Régions

Selon l’endroit où vous demeurez au Canada, il existe des corps policiers fédéraux, provinciaux, régionaux et municipaux. On en retrouve aussi dans les forces armées.

L’Alberta, la Colombie-Britannique, le Manitoba et le Nouveau-Brunswick n’ont pas de corps policier provincial. Elles ont, par contre, des corps policiers municipaux.

Ailleurs au Canada, sauf au Québec et en Ontario, c’est la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui joue le rôle de corps policier provincial.

Pour en apprendre davantage sur quelques-uns des principaux corps policiers au Canada :

Alberta

Colombie-Britannique

Manitoba

Nouvelle-Écosse

Ontario

 

Formation

Pour devenir policier, vous devez détenir un diplôme d’études secondaires. Les études postsecondaires, quoiqu’elles ne soient pas requises, sont considérées comme un atout.

Par exemple, en Ontario, vous pouvez obtenir une formation en français en « Techniques des services policiers » à La Cité d’Ottawa et à certains campus du Collège Boréal.

De toute façon, si vous êtes embauché par un service policier, vous recevrez une formation avant d’entrer en fonction. Par exemple, si vous acceptez une offre d’emploi de la Police provinciale de l’Ontario ou même du Service de police d’Ottawa, vous devrez suivre une formation au Collège de police de l’Ontario.

Les différents corps policiers ont des politiques particulières en ce qui concerne les conditions d’admission obligatoires. Par exemple, voici ce qui est requis pour poser sa candidature auprès de la Police provinciale de l’Ontario et de la Gendarmerie royale du Canada.

Police provinciale de l’Ontario

  • Être citoyen canadien ou résident permanent au Canada;
  • Avoir au moins 18 ans;
  • Détenir un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent;
  • Détenir un permis de conduire de classe « G » (avec preuve d’un bon dossier de conduite);
  • N’avoir aucun casier judiciaire;
  • Détenir un certificat de secourisme et de réanimation cardio-respiratoire de « niveau C »;
  • Avoir subi une vérification des crédits obtenus à l’école;
  • Obtenir un certificat des résultats (c’est-à-dire un certificat qui atteste que tu as réussi la série de tests préparatoires, tels que les évaluations médicales requises);
  • Être prêt à travailler n’importe où dans la province.

Pour en savoir plus, consultez la section « Recrutement » du site Web de la Police provinciale de l’Ontario.

Gendarmerie royale du Canada

  • Être citoyen canadien;
  • Avoir une bonne réputation (pas de casier judiciaire);
  • Maîtriser le français ou l’anglais;
  • Détenir un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent;
  • Détenir un permis de conduire valide de classe « G »;
  • Avoir au moins 19 ans au moment de l’engagement;
  • Satisfaire aux exigences physiques et médicales;
  • Être prêt à se réinstaller n’importe où au Canada;
  • Être en excellente forme physique.

Si votre candidature est retenue par la GRC, vous devrez également suivre une formation de 24 semaines à Regina, en Saskatchewan. Pour en apprendre davantage, consultez la section « Recrutement » du site Web de la GRC.

 

Défis à relever au cours des prochaines années

Dans notre société toujours plus multiculturelle, l’un des principaux défis des corps policiers est de refléter la diversité des collectivités qu’ils desservent. Ainsi, ils cherchent à recruter des personnes qui proviennent de tous les milieux et de toutes les cultures.

Les policiers doivent constamment améliorer leur capacité à fournir un service efficace qui répond aux besoins de la collectivité. C’est pourquoi ils suivent souvent des formations d’appoint et assistent à des cours de perfectionnement.

De plus, à l’ère des nouvelles technologies, les candidats qui ont des compétences dans ce domaine sont en très grande demande.

Pour en savoir plus long sur les perspectives d’emploi des policiers, visitez les sites des corps policiers qui t’intéressent.

 

Aptitudes clés

Consultez la liste de compétences clés qui suit et découvrez quelles aptitudes vous seront utiles pour exercer cette profession.

Capacité à entrer en relation

Les policiers doivent créer et maintenir un solide réseau de relations, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du service de police. De plus, ils doivent apprécier le travail d’équipe et accorder une place importante à l’entraide et à la coopération.

Vous avez la tête de l'emploi si :

  • vous ne réagissez pas violemment lorsqu’on vous provoque;
  • vous savez garder votre concentration dans des circonstances stressantes, comme lorsque vous étudiez la veille d’un examen;
  • vous êtes capable d’aider à résoudre un conflit sans vous laisser dominer par vos sentiments.

Capacité de fermeté

Les policiers doivent faire preuve d’assurance et d’autorité pour intervenir dans des situations difficiles.

Vous avez la tête de l'emploi si :

  • vous arrivez à défendre une position très controversée pendant une discussion;
  • vous faites part de votre mécontentement sans attendre dans certaines circonstances;
  • vous savez faire régner la discipline lorsque vous êtes en situation d’autorité (comme lorsque vous êtes responsable d’un projet ou d’une équipe).

Maîtrise de ses émotions

Puisqu’ils composent régulièrement avec des situations de crise, les policiers doivent savoir supporter la pression et garder leur sang-froid quand la tension monte.

Vous avez la tête de l'emploi si :

  • vous arrivez souvent à résoudre des énigmes;
  • vous avez toujours eu de la facilité à assimiler les matières nouvelles;
  • vous êtes curieux et aimez élucider des problèmes complexes.

Neutralité

Comme chacun de nous, les policiers ont de la famille, des amis et des connaissances. Cependant, la loi demeure la même pour tous! Ils doivent donc pouvoir faire preuve d’impartialité lorsqu’ils appliquent la loi, même quand cela leur paraît difficile.

Vous avez la tête de l'emploi si :

  • vous demeurez objectif pendant une dispute même si elle concerne un ami ou un proche;
  • vous êtes capable d’aider à résoudre un conflit sans vous laisser dominer par vos sentiments;
  • vous savez trouver des compromis avec vos collègues ou vos proches.

Ces aptitudes ne sont que des exemples, il en existe beaucoup d’autres qui feront de vous un excellent policier, comme avoir bon jugement et être intrépide.