Aller au contenuAller à la recherche

Sténographe

Lisa F. Young/Shutterstock.com

En bref

Les sténographes officiels transcrivent par écrit tout ce qui se dit au cours d’une négociation, d’un interrogatoire hors cour ou d’un procès. Comment font-ils? Ont-ils une vitesse de frappe surhumaine? Eh bien, non. Les sténographes écrivent dans une forme d’écriture simplifiée, la sténographie, qui permet de noter la parole à la vitesse de la prononciation normale.

 

L’emploi

Les tâches

Les sténographes officiels doivent transcrire tout ce qui se dit au cours de procédures judiciaires, comme des procès. Ils doivent transcrire exactement et précisément ce que chaque personne dit. Ce sont les « écrits » des sténographes, que l’on appelle des « transcriptions », qui constituent la preuve officielle de ce qui a été dit en cour pendant les procédures judiciaires.

Voici, en résumé, ce que le sténographe officiel fait, que ce soit dans le cadre d’un procès, d’une audience, d’un interrogatoire, d’une négociation, d’un arbitrage, etc. :

  • Il prend en note, au moyen de signes sténographiques (des sténogrammes) et d’un clavier spécialisé, tout ce qui est dit;
  • Il utilise un logiciel qui transforme ce qu’il vient de taper en langue courante;
  • Il retouche la version finale de la transcription afin de s’assurer que ses notes sténographiques représentent exactement ce qui a été dit;
  • Il vend la copie finale de la transcription aux parties ou à leur avocat ou il la remet au juge.

Services

Aujourd’hui, compte tenu de l’avancement de la technologie, on ne fait généralement plus appel aux sténographes pour transcrire « en direct » les paroles des personnes présentes à un procès. En effet, de nos jours, plusieurs salles d’audience sont équipées d’un système d’enregistrement audio. Les sténographes sont tout de même présents en cour et écoutent l’enregistrement en direct afin d’assurer la clarté de l’audio et de demander des précisions au besoin. Puis, ils transcrivent les cassettes audio.

On recourt aux services des sténographes dans les cas suivants :

  • Les interrogatoires hors cour (qui se déroulent avant le procès);
  • La transcription des cassettes audio d’un procès ou d’une audience (lorsqu’une partie conteste la décision du juge devant une autre cour ou lorsqu'un avocat souhaite revoir les transcriptions pour préparer son contre-interrogatoire);
  • La transcription « en direct » de certaines audiences plus informelles qui ne sont pas enregistrées (comme les séances d’arbitrage en droit du travail).

Pour réaliser son mandat, le sténographe utilise un langage spécial qui lui permet d’écrire plus vite que ne l’autorise le français écrit usuel. Il se sert ainsi de « codes phonétiques » : des symboles qui lui permettent de représenter un son oral sur papier… ou plutôt sur écran. L’ordinateur avec clavier spécialisé et le logiciel de transcription sont les principaux outils du sténographe. Cette informatisation accélère et améliore grandement le travail du sténographe officiel.

Transcription sténographique

La copie finale s’appelle la transcription sténographique. Il s’agit d’un document très important, puisque c’est à celui-ci qu’on se rapporte pour vérifier la teneur exacte des témoignages et des présentations qui ont été effectués durant un procès ou une autre procédure. La transcription est accompagnée d’un certificat, signé par le sténographe, qui atteste de l’authenticité de la transcription.

Pour cette raison, les parties doivent pouvoir compter sur la fiabilité, la neutralité et l’impartialité du sténographe. Quand une personne devient sténographe, elle fait le serment de toujours produire des documents sténographiques fidèles et exacts. Les sténographes officiels sont ainsi les seules personnes autorisées à produire des copies écrites officielles de ce qui est exprimé oralement au cours des procédures judiciaires.

 

Milieux de travail

La plupart des sténographes officiels sont des travailleurs autonomes. Ils se regroupent parfois au sein de bureaux de sténographes. Ils reçoivent des mandats principalement de la part d’avocats et de citoyens, et sont appelés à fournir leurs services auprès de nombreux clients.

Le sténographe officiel travaille souvent au cœur de l’action, peu importe où elle se déroule. Bien sûr, pour ce qui est des audiences à la cour, le sténographe doit se présenter au palais de justice. Cependant, lorsque le sténographe doit transcrire les propos tenus pendant des négociations, cela peut se dérouler dans des bureaux d’avocats ou dans les bureaux d’une entreprise.

 

Formation

Formation en français

L’École de sténographie judiciaire du Québec offre un programme menant à une attestation d’études collégiales (AEC) en sténographie judiciaire.

La formation, d’une durée de 2 ans, s’échelonne sur six sessions et comprend un stage de 90 heures. Pour plus de détails sur la formation, consultez le site de l’École de sténographie judiciaire du Québec.

Pour être admis à l’école, les candidats doivent :

  • posséder une formation jugée pertinente;
  • être en conformité avec l’article 4 du Règlement sur le régime des études collégiales;
  • réussir une dictée;
  • réussir l’épreuve de vitesse sur clavier;
  • réussir l’entrevue de sélection au cours de laquelle la concentration, l’audition, la culture générale, la connaissance d’un logiciel de traitement de texte ainsi que la vitesse de frappe au clavier sont évaluées, entre autres.

Ontario

En Ontario, vous pourrez devenir membre de la Court Reporters’ Association of Ontario afin de bénéficier d’une plus ample reconnaissance des compétences et du titre de professionnel agréé.

Autres provinces

D’autres provinces ont aussi des associations, comme :

 

Aptitudes clés

Avez-vous ce qu’il faut pour devenir sténographe? Consultez la liste des aptitudes clés qui vous seront utiles pour exercer cette profession.

Souci du détail

La minutie et la précision sont évidemment des qualités essentielles pour être sténographe. La fidélité avec laquelle les transcriptions sont réalisées est très importante.

Respect des normes

Puisque la sténographie est un univers de codes, les normes y sont importantes. Il faut les connaître et bien les appliquer pour pouvoir être compris.

Écoute

Les sténographes doivent être capables d’une grande concentration, car leur attention est parfois sollicitée pendant plusieurs heures d’affilée.

Communication écrite

Les sténographes doivent avoir un français écrit impeccable afin de produire des transcriptions exactes et de qualités.

Ces aptitudes ne sont que des exemples, il en existe beaucoup d’autres qui feront de vous un excellent sténographe, comme la rigueur, la minutie et l’autonomie.