Aller au contenuAller à la recherche

Travailleur social

Monkey Business Images/Shutterstock.com

En bref

Dans un contexte juridique, le travailleur social œuvre auprès d’une clientèle diversifiée. Il joue un rôle-clé dans le système de justice à titre d’évaluateur psychosocial ou de médiateur familial.

 

L’emploi

Les tâches

Les tâches du travailleur social se divisent en quatre grands volets :

  • le conseil
  • l’enquête et le témoignage
  • l’élaboration de programmes
  • la médiation familiale

Le conseil

Le travailleur social aide des personnes, des couples, des familles ou des groupes qui vivent des moments difficiles (pauvreté, violence conjugale, abus de drogues ou d’alcool, délinquance, etc.). L’objectif du travailleur social est d’outiller ces gens afin qu’ils puissent ultimement résoudre leurs problèmes eux-mêmes.

Chaque travailleur social a des préférences, des domaines dans lesquels il est plus à l’aise. C’est pourquoi plusieurs se spécialisent auprès de certaines clientèles, comme les groupes suivants :

  • Femmes violentées
  • Victimes d’actes criminels
  • Enfants négligés
  • Toxicomanes
  • Aînés

L'enquête et le témoignage

Plusieurs travailleurs sociaux, comme ceux qui travaillent avec des enfants négligés ou maltraités, sont appelés à effectuer des enquêtes pour déterminer si des allégations de mauvais traitements sont fondées ou pour dresser le portrait psychosocial d’une famille. On leur demande parfois de témoigner à la cour en tant qu’experts. Ils doivent donc faire preuve d’une grande vigilance lorsqu’ils font leurs observations. Les travailleurs sociaux doivent s’assurer de bien connaître les enjeux associés aux cas sur lesquels ils enquêtent et de demeurer objectifs même s’ils sont confrontés à des situations difficiles.

L'élaboration de programmes

Certains travailleurs sociaux travaillent surtout sur le terrain, d’autres optent plutôt pour la recherche de solutions globales à long terme. Plusieurs combinent ces tâches selon les fonctions qu’ils occupent.

Les travailleurs sociaux qui participent à l’élaboration de programmes recherchent une solution durable et efficace à une problématique. Les travailleurs sociaux peuvent aussi concevoir des programmes qui visent à améliorer les conditions de vie de certains groupes en besoin, comme les :

  • jeunes mères dont la situation est précaire;
  • sans abris;
  • victimes de violence;
  • victimes de crime;
  • alcooliques;
  • nouveaux immigrants;
  • etc.

La médiation familiale

Le travailleur social fait partie de la courte liste de professionnels autorisés à jouer le rôle de médiateurs familiaux lorsque les conjoints qui se séparent ont des enfants. Le rôle d’un médiateur familial est d’amener les anciens conjoints à trouver un terrain d’entente afin que la séparation se fasse en respectant l’intérêt du ou des enfants et en tenant compte des besoins de chacun.

 

Formation

Pour devenir travailleur social, vous devez :

  • obtenir un baccalauréat ou une maîtrise en travail social;
  • devenir membre de l’ordre professionnel de votre province ou territoire.

Pour en apprendre davantage sur les ordres professionnels des provinces et territoires et pour obtenir la liste des universités qui offrent des programmes reconnus en travail social, consultez ces liens utiles:

Alberta

 

Colombie-Britannique

 

Île-du-Prince-Édouard

 

Manitoba

 

Nouveau-Brunswick

 

Nouvelle-Écosse

 

Nunavut, Territoires du Nord-Ouest et Yukon

 

Ontario

 

Saskatchewan

 

Terre-Neuve et Labrador

Généralement, un baccalauréat en service social s’échelonne sur quatre ans alors qu’une maîtrise nécessite une ou deux années supplémentaires.

Si vous voulez témoigner à titre d’expert ou mettre sur pied des programmes d’intervention, avoir une maîtrise en poche sera un atout important.

Certaines personnes optent plutôt pour une formation collégiale en technique de travail social. La durée de cette formation varie de deux à trois ans selon la province où vous résidez. Avec une technique en travail social, vous pourrez effectuer des tâches qui s’apparentent à celles des travailleurs sociaux. Cependant, cela ne vous donnera pas le titre de « travailleur social ».

 

Défis à relever au cours des prochaines années

Les travailleurs sociaux doivent s’adapter à une société en constante évolution. Les changements politiques, économiques, démographiques et familiaux ont des conséquences importantes sur leur pratique. À titre d’exemple, le phénomène des gangs de rue a beaucoup évolué dans la dernière décennie.

Les travailleurs sociaux doivent donc redoubler d’efforts pour se tenir au fait des changements dans leur discipline et de son évolution. Pour les universités et les collèges, offrir une formation qui tient compte de ces changements représente toujours un certain défi.

 

Aptitudes clés

Avez-vous ce qu’il faut pour devenir un bon travailleur social? Voici la liste des aptitudes clés qui vous seront utiles pour exercer cette profession.

Capacité à entrer en relation

Le travailleur social doit être capable de se présenter chez des inconnus et de gagner immédiatement leur confiance. C’est pourquoi il est essentiel d’avoir une bonne capacité à entrer en relation avec des étrangers.

Analyse

Comme nous l’avons vu, le travailleur social élabore des programmes pour aider des personnes à surmonter des situations difficiles et précaires. Pour trouver des solutions satisfaisantes à leur proposer, le travailleur social doit absolument posséder une excellente capacité d’analyse.

Écoute

Le travailleur social est un excellent communicateur qui est doué d’une grande écoute. Il doit toujours prêter une oreille attentive à ses clients afin de bien cerner leurs difficultés et ensuite exprimer de façon simple et cohérente le parcours qu’il leur propose.

Neutralité

Le travailleur social doit examiner les faits tels qu’ils sont, sans parti pris. Par exemple, même si un travailleur social est personnellement convaincu que les mères sont de meilleurs parents que les pères, il ne doit pas pour autant prendre uniquement la défense de la mère lorsque vient le temps d’évaluer si les enfants de celle-ci subissent de mauvais traitements.

Ces aptitudes ne sont que des exemples, il en existe beaucoup d’autres qui feront de vous un excellent travailleur social, comme être ouvert, et avoir un bon jugement et de l’empathie.